le sucre, meilleur ennemi ou pire ami

Oui, juste ce qu'il faut pour nourrir intelligemment les cellules et profiter ainsi d'une belle énergie.
Deux écoles donc à propos du sucre, deux philosophies : le clan des " contre " et les partisans du " oui ". C'est pourquoi, nous traiterons ce sujet avec des pincettes ! 

Tout d'abord, ce que disent les contre ! Les alarmistes annoncent un mort chaque seconde dans le monde à cause du sucre. Les virus VIH ou Coronavirus ou H1N1 ne font pas le poids !

Un proverbe marocain dit ceci : " le thé à la menthe doit être amer comme la vie, mousseux comme l'amour et sucré comme la mort ". No comment !

Dans son livre " sucre, l'amère vérité ", le docteur Robert Lustig alerte sur les dangers potentiels du sucre. Il déclare la guerre à tous les sucres, y compris le fructose quand celui-ci est consommé en grande quantité ou qu'il soit d'origine industrielle. Il démontre combien dans nos sociétés occidentales nous nageons dans une mer de sucre. Il considère le sucre comme un aliment toxique et addictif aux effets dévastateurs. Le diabète de type 2, le syndrome métabolique, l'obésité, la NASH en font partie. 

La Nash ?

Il était souvent ennoncé que la maladie du 20e siècle était le dos et ses nombreux maux. Au 21e siècle, on parle de NASH comme pandémie mondialisée : Non Alcoholic Steatohepatitis Symptoms. La stéatohépatite non alcoolique également appelée la maladie du soda ou maladie du foie gras est une surcharge en graisse du foie (stéatose) sans rapport avec la prise d'alcool. C'est une maladie le plus souvent symptomatique mais dont la prévalence est actuellement en augmentation en raison de la double épidémie mondiale de diabète de type 2 et d'obésité. Chez certains patients, la stéatose évolue vers une fibrose, puis une cirrhose et parfois un cancer du foie. Les médecins estiment qu'en France six millions de personnes seraient touchées par la NASH, soit environ 10% de la population française.

Ensuite, les pour ! Ma grand-mère qui s'est endormie sereinement sur l'épaule de son fils à l'âge de 104 ans, prônait le " de tout sans excès en mastiquant ". Femme sage qui n'aura souffert d'aucune maladie durant toutes ses années de vie.

Du sucre, il en faut : notre cerveau, pour fonctionner correctement, a besoin de glucose. Mais du bon ! On préfèrera le sucre du fruit frais c'est à dire du fructose naturel non industriel et éventuellement celui de la canne à sucre (saccharose), à condition qu'ils soient de qualité optimale. Le miel bien sûr est un produit intéressant mais gardons en mémoire qu'en matière d'indice glycémique, si le sucre est à 100, le miel est à 140 ! Et oui, le miel a un pouvoir sucrant 40% supérieur à celui du sucre. 

Quelques principes de bases à savoir :

1/ à propos de la glycogénèsele corps fait des réserves de glucose dans le foie et dans les muscles. Cette réserve est appelée glycogène. En moyenne, l'être humain possède 24 à 48h de réserve de glucose stockée dans le foie et dans les muscles. Si le stock est plein et que l'on continue à se gaver de sucre plus qu'il n'en faut, ce trop plein de sucre va se transformer en graisse (glycogénèse). En conséquence, sur la durée, les excès comportementaux en tous genres fabriqueront  NASH, obésité, diabète de type 2, syndrome métabolique et autres complications morbides.

2/ la mitochondrie est la centrale énergétique de notre corps. Elle se trouve en grand nombre dans chaque cellule et par le cycle de Krebs, produit soit de l'énergie vitale, soit, en cas de stress durable, des radicaux libres (on parle alors de stress oxydatif ou oxydant). Encore faut-il qu'elle soit bien nourrie. Et de quoi la mitochondrie se nourrit-elle ? De quatre aliments principaux :
   a) de lumière : d'où l'importance de pratiquer une activité physique régulière en extérieur
   b) d'oxygène : d'où l'importance de pratiquer une activité physique régulière en extérieur
  c) d'acides gras : d'où l'importance de manger des omégas 3, 6 et 9 et d'allier omégas 3 et vitamine E par exemple
  d) de glucose : d'où l'importance de consommer un peu de bon sucre. Le cerveau par exemple ne pourrait pas supporter la moindre carence en glucose.

3/ Quand consommer du sucre ? Idéalement, le sucre se consomme à l'heure du goûter, vers 16h30. C'est le moment d'alterner au cours de sa semaine, fruits frais, fruits secs, pâtisserie et autres petits plaisirs délicieux, toujours de qualité. En effet, le cortisol qui est l'hormone la plus sucrée de toutes nos hormones, vit une forte dépression à cette heure-là de la journée. Aussi, quand un enfant exprime la faim, il est de bon ton de lui apprendre à goûter de manière qualitative.  En dehors du goûter, le sucre tel qu'on l'entend, est une hérésie : je parle des céréales indutrielles du matin, des en-cas extrêmement gras et sucrés qui ont envahi la planète, des jus de fruits auxquels on préfèrera des jus de légumes.

4/ Un des paradoxes du sucre : le sucre endort, ensuque, ennivre. Mais le sucre est également un excitant. Tout va dépendre de la nature des glucides, de l'horaire de la consommation, de la saision, de la constitution et du tempérament du sujet. 

5/ Faut-il boire du lait ? Le lactose est un sucre. Les laits de brebis et de chèvre n'en contiennent pas, contrairement à celui de la vache. Tous les mamifères de la planète, une fois qu'ils ont tété sous la mère, traversent une période de sevrage et passent alors à autre chose : herbes folles, plantes grasses, viandes, poissons, etc. L'être humain est le seul mamifère à consommer toute sa vie du lactose. Bizarre !

6/ Les différents types de sucre :

   a) le sucre de canne tend naturellement vers le roux ; quand il est blanc, c'est qu'il a été raffiné
   b) le sucre de betterave est naturellement blanc : il est « aussi bon » que le sucre de canne avec le même pouvoir sucrant à 100 et le process de production est « propre » - sans raffinage. Mais il y a un mais : les producteurs de betterave à sucre (Oise, Seine et Marne, etc.) sont de grands utilisateurs de produits mortels tel le glyphosate.

7/ Petit plaisir - grande joie ! Déguster un gateau fait maison ou en acheter dans une vraie patisserie n'est pas une injure à la santé humaine. Tous les produits industriels gras et sucrés sont à bannir. Il est important ici de rappeler combien le sport en activité extérieure et un sommeil de qualité avec un coucher tôt sans écran sont essentiels pour l'équilibre des petits et des grands.

8/ Conséquences d'une surconsommation de sucre

- obésité
- sarcopénie (diminution des capacités musculaires)
- syndrome métabolique et diabète de type II
- NASH : stéatose du foie non alcoolique
- candidose
- terrain infectieux
- désordre du microbiote
- carries et gingivites
- vieillissement accéléré
- certains cancers (sein, utérus, côlon)
- maladies émergentes dont Lyme

9/ Expressions - proverbes avec le mot sucre : internet en regorge

Se sucrer au passage
Casser du sucre sur le dos de quelqu'un

10/ Définitions

- sucre (au singulier) = saccharose de canne ou de betterave
- sucres = sucres naturellement présents + sucres ajoutés
- sucres libres = sucres ajoutés + sucres des jus de fruits, du miel, des sirops

Le glucose est stocké chez les plantes sous forme d'amidon et, chez les animaux sous forme de glycogène, qui peuvent être hydrolysés à tout moment pour redonner des molécules de glucose prêtes à être dégradées en fournissant de l'énergie dès que la cellule en a besoin. Il joue également un rôle structurel sous forme de cellulose chez le plantes. Le glucose circule à travers l'organisme dans le sang, et la concentration de glucose dans le plasma sanguin s'appelle la glycémie.

Le fructose autrement appelé lévulose se trouve en abondance dans les fruits et le miel. Il est globalement métabolisé de la même manière que le glucose. Il intervient au niveau de la néoglucogenèse. Le foie est l'organe principal métabolisant le fructose. Dans le foie, le fructose peut être transformé en glucose, lactate, glycogène et triglycérides. La plupart des fruits contiennent du fructose, soit sous forme libre, soit sous forme de saccharose. De très nombreux produits alimentaires contiennent du fructose.
Tout comme les autres glucides (saccharose, lactose, amidon…) et les protéines, le fructose apporte 4 kcal/grammes, contre 7 kcal/g pour l'alcool et 9 kcal/g pour les lipides. Le fructose a un pouvoir sucrant supérieur de 20 à 40% par rapport à celui du saccharose. On fera la différence entre le fructose issu des fruits et du fructose industriel principalement issu du maïs (sirop de fructose), délétère pour la santé humaine.

11/ Comment lire une étiquette ?

tiquette sucre

La ligne "dont sucres" indique la quantité de sucres totaux : sucres naturellement présents + sucres ajoutés
Évitez d'acheter les produits dont la valeur "dont sucres" est supérieure à 25
 

 


© 2019 TEMPLATE YOOTHEME - Site mis en place par Jeûne Vitalité Expérience avec le soutien de "L'Option"